Car Tires Winter Snow Ice Road  - Alexei_other / Pixabay

Comment conduire avec les chaînes à neige l’hiver ?

Les chaines à neiges sont constituées d’un cerceau et de plusieurs maillons en acier venant entourer la totalité du pneu. L’apparition des chaines est presque aussi vieille que celle de l’automobile. D’ailleurs, le premier brevet a été accordé à un Américain en 1904.Le rôle de la chaine à neige est de lutter contre la perte d’adhérence ou « le patinage des roues ». Ce phénomène est provoqué par plusieurs facteurs qui apparaissent particulièrement en hiver : baisse des températures, pluies verglaçantes, chutes de neige, formation de congères…

Grâce à ces dispositifs, le démarrage de la voiture, les freinages, ainsi que les accélérations et les changements de direction peuvent se faire en toute sécurité.

Aujourd’hui nous répondons à deux questions habituelles : comment choisir ses chaines à neige ? Quelles précautions adopter lorsqu’on conduit avec ?

Comment choisir les chaines à neige ?

Combien de types de chaines à neige existent ?

On trouve 4 catégories de chaines à neige : les chaines à tension manuelle, automatique, les chaines à montage frontal et les chaines textiles.

Le premier conseil avant d’acheter une chaine est de s’assurer que sa voiture dispose d’un passage de roue suffisamment grand pour les placer. Dans le cas contraire, elle est considérée comme automobile « non chainable ». Dès lors, le conducteur sera contraint de se tourner vers un type de protection spécifique.

Quelques conseils à prendre en compte

Il existe plus d’une quinzaine de fabricants (Michelin, König, Polaire et Mushers) proposant des chaines à neige et plus d’une centaine de modèles différents. Voici quelques astuces pour bien choisir son équipement de protection.

  • Vérifier que les chaines aient l’homologation « équipements spéciaux, panneau B26 ».
  • S’assurer que les dimensions de ses pneus (largeur, hauteur, passage des roues) soient compatibles avec les chaines que l’on souhaite acheter.
  • Sélectionner la taille de maillons en fonction du poids de l’automobile : 7 mm et 9 mm pour les véhicules légers, 13 mm à 16 mm pour les voitures de plus de 3,5 T et 25 mm pour les poids lourds (16T et plus).
  • Choisir un type de chaine non seulement en fonction du prix, mais aussi de la fréquence d’utilisation : les chaines à tension manuelle sont les moins chères et conviennent pour un usage occasionnel. Pour une utilisation régulière, il est préférable d’opter pour les chaines à tension automatique qui s’installent plus facilement et rapidement. Enfin, pour les conducteurs qui les déploient de manière intensive, ils pourront se tourner vers les chaines à montage frontal ou les chaines textiles.

Quelles précautions prendre pour une conduite avec les chaines à neige ?

Lorsqu’on conduit sous la neige avec des chaines, quelques dispositions doivent être prises : s’assurer de leur installation, respecter leur entretien et adopter une conduite particulière.

Comment bien installer les chaines à neige ?

L’installation des chaines à neige varie d’un modèle à un autre. Avec de l’entrainement, elle prend maximum une quinzaine de minutes. Tout d’abord, elles doivent être posées de préférence en dehors de la chaussée et dans un endroit plat comme une place de parking ou une aire de chainage. Lorsque le conducteur ne peut pas faire autrement, il devra signaler sa présence en portant un gilet réfléchissant et en posant un triangle de signalisation.

Les chaines classiques

Pour les chaines à tension manuelle et automatique : la première étape consiste à démêler les chaines. Le cerceau métallique doit se glisser derrière la roue, puis être mis au-dessus du pneu et derrière la bande de roulement. Ensuite, les maillons doivent être accrochés par l’intermédiaire des crochets prévus à cet effet. Lors de la troisième étape, le conducteur doit serrer manuellement les chaines ou attendre que le mécanisme le fasse seul (pour les chaines automatiques.

)Dans les deux cas, il devra rouler sur 50 mètres, puis vérifier que les chaines soient tendues et bien centrées.

Les chaines araignées

Pour les chaines à montage frontal, l’installation est plus simple : placer l’élastique derrière le pneu, puis le positionner de manière à ce que la chaine soit centrée sur la bande de roulement. Un mécanisme permet d’ajuster automatiquement la tension.

Les chaines textiles

Les chaines textiles sont à ce jour, les plus faciles à mettre. En effet, elles s’enfilent comme des « chaussettes ». Étape 1 : Poser la chaine à neige sur la roue en débutant par le haut du pneu, l’élastique intérieur doit être bien à plat sur le flanc intérieur du pneu.

Étape 2 : Effectuer lentement un demi-tour de roue en marche arrière. Puis, terminer d’ajuster la chaine textile sur l’ensemble du pneu. La bande élastique doit être positionnée à plat sur le flanc intérieur du pneu sans être tordue. Étape 3 : Rouler à faible allure sur 200 mètres avant d’accélérer progressivement. Enfin, s’arrêter pour s’assurer que la chaine reste bien centrée et tendue.

Comment conduire avec les chaines à neige ?

La conduite avec des chaines à neige implique le respect de certaines précautions. Tout d’abord, il faut allonger les distances de sécurité avec les autres usagers de la route de manière à pouvoir anticiper le moindre danger.

Ensuite, il est important de suivre la vitesse maximale à laquelle il est possible de rouler sans risquer d’abimer les chaines et de perdre le contrôle du véhicule.

De plus, l’utilisation de certaines chaines implique de désactiver les systèmes d’aide à la conduite comme l’ABS (Système antiblocage des roues) ou l’ESP (Correcteur électronique de trajectoire). Il faut donc vérifier les instructions propres à chaque marque et modèle.

Il faut également adopter une conduite souple, c’est-à-dire éviter les accélérations, les freinages et les changements de direction brusques et inutiles.

Pour les véhicules ayant une boite de vitesse manuelle, il est préférable d’utiliser le frein moteur plutôt que l’appui classique sur la pédale de frein, surtout dans les descentes.